Sophie de Menthon

Switch to desktop Register Login

Télétravail : l’Etat sombre dans le délire bureaucratique

Le mercredi 28 octobre 2020, le Président de la République a incité les entreprises à privilégier le télétravail «p artout où c'est possible » tout en exhortant au travail avec insistance (et « intensité » !). Mais dès le lendemain, le Premier ministre a précisé : « Le télétravail n’est pas une option dans le secteur privé (ah bon ? Les fonctionnaires cette fois doivent travailler sur place ?). "Toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l’être cinq jours sur cinq (…) ". Le sentiment d'injustice lié au manque de clarté s'installe, la révolte gronde devant l'incompréhension du terrain, la contradiction et la discrimination...